• Heures d'ouverture : du Lundi au Vendredi 09:00-17:00
  • Téléphone : +221 33 826 20 02
  • Email : iag@iag-agi.org

Bonne gouvernance en matière d’eau

1 - 4 juin 2010
Tunis, Tunisie

L’ensemble des partenaires du projet de gouvernance de l’eau dans la région du Moyen-Orient et du Nord de l’Afrique (MENA), tunisiens, égyptiens, marocains, jordaniens, palestiniens, syriens et yéménites se sont réunis lundi 1er juin 2010 à Tunis dans le cadre de la 5e édition du Forum international des partenaires, sur le thème « la gouvernance de l’eau dans la région du Moyen-Orient et du Nord de l’Afrique (MENA) : partage des bénéfices, des coûts et des responsabilités ».

Organisé par le ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche avec le concours de l’Agence de coopération technique allemande (GTZ) et le Conseil arabe de l’eau, ce forum se poursuivra jusqu’au 4 juin 2010.

Notons que ce projet, lancé en 2005, a pour mérite de conforter la coopération régionale en matière de gestion des ressources en eau et de tracer les contours d’une stratégie participative en mesure d’aider à la réalisation de la sécurité alimentaire et hydrique.

Il sera également question d’installer un réseau de partenaires dans le secteur de l’eau dans la région dédié à la sensibilisation de toutes les catégories sociales aux problématiques ayant trait à la gouvernance de l’eau.

Les participants aboutiront, à travers ce Forum, à identifier des solutions susceptibles d’optimiser le partage des bénéfices, des coûts et des responsabilités entre les pays de la région MENA.

En effet, les pays de la région sont appelés à élaborer un guide sur la gouvernance de l’eau et à mettre en place une stratégie propre à garantir l’autosuffisance en eau. L’objectif étant de « faire face au déficit hydrique dans la région ,gérer de manière durable les ressources disponibles, et réaliser les objectifs de développement durable dans la région MENA », a souligné M. Abdessalem Mansour, ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la Pêche, lors de l’ouverture du forum.

La réalisation de ces objectifs,a nécessité la mise en œuvre d’un système d’information cohérent englobant toutes les données liées au secteur de l’eau dans la région en mesure de promouvoir la recherche scientifique en la matière, stimuler le transfert des TIC, faire face aux changements climatiques et catalyser la compétitivité de tous les secteurs en relation avec l’eau.

M. Abdessalem Mansour a fait savoir, dans ce cadre, qu’en Tunisie qui enregistre un déficit hydrique – près de 480 mètres cubes par habitant et par an, est la quantité d’eau consommée, contre une norme internationale de 500 mètres cubes.

Dans la perspective de lutter contre des fléaux environnementaux comme la pollution et l’augmentation du taux de salinité des ressources en eau, le ministère de l’agriculture a mis en place une stratégie, s’étalant à l’horizon 2016, portant sur la mobilisation d’environ 95% des ressources hydrauliques et l’adoption d’une nouvelle approche de gestion de l’eau fondée sur l’économie d’eau et la valorisation des ressources non conventionnelles outre la protection de l’eau contre la pollution.

L’étape à venir sera également marquée par la gestion de la demande de l’eau, en incitant à la rationalisation de la consommation de cette ressource, la promotion de la gestion participative de l’eau, ainsi qu’à la promotion de la recherche et le développement du cadre législatif régissant ce domaine.

Rappelons à cet effet, les ambitions du programme présidentiel pour le prochain quinquennat qui prévoient notamment d’élaborer des études prospectives à l’horizon 2050, de mobiliser 95% des ressources en eau, vers 2016, de poursuivre le programme de raccordement des barrages et le transfert de leurs excédents.

Evènements

  • 12 mar

    Lancement du fond de l’entrepreneuriat des jeunes en Gambie.

    En savoir plus

  • 25 jan

    La Conférence Internationale sur l’émergence de l’Afrique à Dakar : les 17, 18 et 19 Janvier à Dakar

    En savoir plus

  • 24 jan

    Les café de l’IAG : sur les migrations, ressources d’intégration régionale

    En savoir plus